Régénération des neurones, un espoir pour lutter contre le vieillissement cérébral

Cerveau & Neuroscience

Des chercheurs Suédois, selon une étude qu’ils ont menés, ont attesté que les neurones sont capables de se régénérer. C’est une bonne nouvelle pour la science, surtout pour les recherches visant à prévenir le vieillissement cérébral. En quoi cette régénération consiste-t-elle exactement ? Comment peut-on contribuer à cette régénération ? Découvrez les réponses dans ce qui suit.

La production de nouveaux neurones dans l’hippocampe

En effet, cette étude avait permis de détecter la production de neurones dans l’hippocampe chez l’homme, et cela, tous les ans. Cette production est non négligeable puisqu’elle représente 2 % des nouveaux neurones qui se situent dans cette zone où sont stockés les souvenirs. Selon Claire Rampon, « Ces nouveaux neurones pourraient fournir un potentiel pour le codage ultérieur de nouvelles informations ». Qui plus est, la recherche a permis de démontrer que cette régénération peut s’effectuer jusqu’à un certain âge très avancé. De quoi faire le plaisir des scientifiques, mais aussi des individus qui sont exposés à des maladies telles que l’Alzheimer avec l’âge.

Au cours de cette étude, il a été prouvé que les neurones sont régénérés, mais que leur maturation demeure plus lente, d’où leur stimulation à partir d’exercices de cognition ou d’activités sportives. A noter que cette expérience avait été menée sur des souris modèles d’Alzheimer, et qu’il a été prouvé que ces activités permettent de prévenir le vieillissement cognitif. Ce résultat constitue une grande avancée dans le domaine de la science, toutefois, il reste à étudier les mécanismes biologiques qui se trouvent derrière ce résultat.

Une alimentation équilibrée, le secret pour régénérer les neurones ?

Certes, il a été précisé que la pratique d’une activité physique régulière permet de limiter le vieillissement cérébral tout en prévenant les maladies cognitives. Toutefois, il faut aussi comprendre que parmi les facteurs qui favorisent le rajeunissement ainsi que la régénération des neurones, une alimentation saine est indispensable. Le vieillissement cognitif précoce est souvent dû à des pathologies liées au problème cardio-vasculaire, l’hypercholestérolémie, l’hypertension et le diabète. Ces maladies engendrent la dégénérescence du cerveau.

L’importance d’une alimentation saine et équilibrée sur la santé du cerveau avait été prouvée par Hélène Amieva au cours d’un essai se portant sur plus de 600 patients. Cette étude avait pour objectif d’évaluer l’impact des thérapies non-médicamenteuses sur la réduction de la décadence cognitif, et cela, en vue de prévenir la maladie d’Alzheimer. Si les résultats de cette étude n’ont pas encore été publiés, la chercheuse avait affirmé que cette étude pourra remettre en question certaines pratiques qui sont adoptées actuellement dans le traitement des maladies cognitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *