Comment les Smartphones arrivent à détecter la dépression ?

Technologie

La dépression est un problème énorme qui touche des millions de personnes à travers le monde, et elle est souvent aggravée par un manque de soutien en matière de santé mentale et de stigmatisation des patients. Un diagnostic précoce peut aider à résoudre le problème, mais de nombreux troubles mentaux sont difficiles à détecter. C’est là que les algorithmes dont les téléphones intelligents sont dotés permettent d’identifier et de détecter les premiers signes de dépression. L’objectif étant de fournir les traitements en fonction des besoins bien avant que la situation ne s’empire. Mais, comment ces algorithmes arrivent à détecter la dépression chez un individu ? Explication.

Les algorithmes des téléphones intelligents au secours de l’humanité

Au cours d’une étude réalisée par une équipe de l’Université de Stanford, des scientifiques ont découvert qu’un des logiciels de reconnaissance facile et vocale peut identifier les signes de dépression avec un maximum de précision. Les expressions faciales, la tonalité de la voix et les mots prononcés sont pris en compte par cet algorithme issu de l’intelligence artificielle, et ont permis de diagnostiquer les personnes susceptibles de souffrir de dépression avant même le diagnostic établit par le médecin. Cette étude semble être une bonne nouvelle pour le monde médical puisqu’elle permet de faciliter le diagnostic et d’aider les personnes souffrant de dépression.

Une technologie pouvant équipée tous les téléphones intelligents

Comparés aux pathologies physiques, les troubles mentaux sont plus difficiles à détecter. Ainsi en déployant cette technologie au niveau de tous les téléphones intelligents qui existent, il est beaucoup plus simple de prendre en main les personnes présentant des signes de dépression. Cela permet de palier le coût relatif au soin qui coûte souvent trop cher et l’absence d’options de traitements accessibles pour certaines personnes. Il faut comprendre que la technologie n’a pas pour but de remplacer l’intervention d’un clinicien. Elle permet tout simplement de faciliter les diagnostics et d’apporter les remèdes à temps.

Aujourd’hui, de plus en plus de cliniciens utilisent la technologie pour mener à bien leur travail, et cela afin de faciliter le traitement des pathologies physiques et mentales. Dans le cas où l’intelligence artificielle et les téléphones intelligents seront utilisés avec parcimonie, ils peuvent être un outil incontournable pour les médecins tout en aidant les patients qui en ont le plus besoin. Certes, le chemin sera encore long avant qu’on arrive à une automatisation de cet algorithme dans le traitement des problèmes de santé mentale ; toutefois, ces recherches apportent déjà une lueur d’espoir pour l’humanité. Elles sont utilisées pour diagnostiquer et venir à bout de cette pathologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *