Les villes les plus écolos du monde

Terre

Le monde est de plus en plus pollué chaque jour. Les océans, les rivières et même l’air que nous respirons sont contaminés à un rythme effarant. Plus nous continuons à polluer ces ressources naturelles, plus cela devient dangereux pour notre bien-être dans ce monde. Dans le développement d’une ville écolo, les efforts sont partagés entre le gouvernement et les citoyens et le résultat est une ville moderne et respectueuse de l’environnement. Voici certaines de ces villes qui se sont avérées fortes et qui ont donné l’exemple à suivre au reste du monde.

Singapour

Plus souvent associée aux gratte-ciel luisants, Singapour est la ville la plus verte d’Asie. En tant que petite île, dense et sans ressources, elle a trouvé des moyens d’en économiser l’utilisation. Pour la population locale, les jardins sur les toits sont un mode de vie. Le SkyPark de 340 mètres de long au sommet du complexe Marina Bay Sands, avec sa piscine à débordement spectaculaire, est le plus célèbre. Tandis que les impressionnantes structures Supertree dans les Jardins près de la baie, sont devenues le symbole de l’engagement écologique de Singapour. La ville a également créé son propre équivalent de la High Line de New York – un tronçon de 24 kilomètres de parc le long d’anciennes voies ferrées.

Vancouver

La troisième plus grande métropole du Canada est l’une des 70 villes du monde qui se sont engagées à devenir carboneutres d’ici 2050. Ville de renommée mondiale pour sa pensée et son mode de vie écologiques, Vancouver jouit d’une excellente réputation en matière d’environnementalisme : les plus faibles émissions de gaz à effet de serre en Amérique du Nord et plus de 300 bâtiments certifiés LEED. C’est aussi le siège social de plusieurs groupes environnementaux importants, dont la Fondation David Suzuki et Greenpeace Canada. La stratégie de Vancouver pour demeurer à la fine pointe de la durabilité urbaine est son Plan d’action de la ville la plus verte, qui vise à réduire les déplacements en voiture, à promouvoir les énergies renouvelables et à appliquer des codes du bâtiment plus rigoureux.

Londres

Cette ville compte 14164 hectares d’espaces verts. Il comprend les parcs, les habitats fauniques, les réserves naturelles, les jardins et les espaces extérieurs. Ces espaces verts assurent une meilleure biodiversité, moins de ruissellement des eaux pluviales, moins de pollution et une meilleure qualité de l’air. Le parc éolien de Londres, situé dans le comté du Kent, dans le sud-est de l’Angleterre, est le plus grand parc éolien offshore au monde. Ce grand parc éolien produit suffisamment d’électricité pour répondre aux besoins de 25 % des foyers londoniens. Ce projet d’énergie renouvelable permet également de réduire les émissions de carbone de la ville d’un pourcentage plus important.

Copenhague

Copenhague est saluée comme la « Capitale verte de l’Europe« , et elle conserve ce titre en raison du soin considérable qu’elle apporte au développement d’un État qui ne nuit pas à la nature. C’est aussi un endroit où le nombre total de vélos dépasse le nombre total de voitures. Les avantages sont doubles, car la ville peut réduire ses émissions de carbone et le taux moyen de santé sera plus élevé. La détermination d’être la meilleure ville du monde passe par Copenhague, qui vise à devenir la première capitale neutre en carbone du monde d’ici 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *